top of page
  • Martine

La Prière, ce à quoi nous sommes invités

Lors du départ d'un être cher, d'un ami ou d'une personne inconnue que nous souhaitons "à notre façon accompagner.


Voilà donc ce qui s'est reçu à ce sujet, lors de la canalisation au Vieux Salydieu le 28 Octobre dernier, à la suite d''une question posée sur le bien être d'une personne décédée et sur l'attitude juste à avoir ou à tenir dans ces circonstances.


Cette partie de la canalisation qui, a été gentiment retranscrite par Nicole que je remercie, me semble intéressante à être partagée puisqu'elle peut tous nous concerner à un moment donné.

Je vous la livre donc ci dessous,

Dans l'infinie tendresse du coeur,

Martine


Question de X :

J’ai le père de ma fille qui est décédé le 2 octobre et ça n’était un grand sage. Il a eu une vie assez difficile et je lui souhaite d’être bien là où il est. Est-ce que ce serait possible de savoir s’il va bien ?

Réponse de Martine :

Il y a comme des prises de conscience qui sont là. C’est comme s’il était allongé et que quelque chose coulait. Il y a des prises de conscience qui se font. C’est tout à mon niveau.

Question de X :

Pour l’aider à évoluer, qu’est ce qu’on peut faire ?

Réponse de Martine :

La prière. Prier pour lui. La prière elle-même se suffit pour aider justement et surtout ne pas en vouloir de quoique ce soit mais … Je le vois comme dans un état de statu quo. Ni bien, ni mal mais des choses qui commencent à remonter pour décoller. Il y a des prises de conscience qui se font tout en douceur. On prend soin de lui.


Il est intéressant que vous sachiez que lorsque des êtres ont été violents ou souffrants de quelque chose de particulier, la vie aimante les accueille tels qu’ils sont et leur donne suffisamment le temps pour se permettre de déposer, de réaliser qu’ils ne sont plus incarnés, pour laisser comme une sorte d’élévation se poser, et surtout une décristallisation commencer. C’est cela qui est en cours pour lui. Les soins de l’amour sont pour tous les êtres de vie. De manière différente selon ce que chacun est ou a été dans sa vie, sans aucun jugement, et selon ce qu’il peut recevoir à ce moment.

Cela peut prendre du temps pour certains des enfants. Ils peuvent stagner comme vous le dites sur votre plan, entre deux temps, entre deux plans. C’est un cheminement. Le temps que cela devienne, entre guillemets conscient, peut prendre du temps, ce qui fait que l’être peut être bloqué ou bien soudain s’élever vers la plus belle lumière qu’il est et qu’il peut retrouver car il la reconnaît à ce moment donné. C’est un chemin de vérité lorsque vous partez et lorsque vous êtes incarnés.

Parler des êtres qui sont partis les fait soudain décoller de quelque chose de leurs difficultés de vie car c’est un intérêt qui leur est donné, c’est pourquoi prier dans l’intention de quelqu’un est important car cela le rejoint en son cœur naturellement et apporte un baume à son cœur à ce moment. Cela est aidant et nourrissant. (Cela aide des êtres à décoller d’un état, entre guillemets, intermédiaire. Comme si d’un seul coup, c’était aspiré par la lumière, par la prière, porté par la prière. C’est pour ça que des assemblées de prières, ou pour moi de mantras, sont quelque soit la prière … il y a quelque chose d’une énergie qui est vraiment puissante, qui élève vraiment).




231 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ecoute...

bottom of page